Le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) est financièrement accessible aux contribuables par rapport à d’autres dispositifs de défiscalisation. Comme tout investissement locatif, le propriétaire va procéder à une mise en location de ses biens afin d’améliorer sa situation financière, en réduisant ses impôts et en constituant son patrimoine.

Les procédures à suivre et les conditions requises pour devenir « loueur meublé non professionnel » (LMNP)

Tout d’abord, il faut connaitre en détails les coûts menant au budget d’investissement notamment le coût du bâtiment et les meubles à installer. Ensuite, faire l’étude de marché sur le secteur géographique envisagé ainsi que la cible sans oublier de choisir un exploitant si vous décidez de déléguer le poste de gérance. Aussi, pour bénéficier du statut, il est primordial de choisir un logement décent et le louer meublé au sens de la loi : il faut être non inscrit au Registre du commerce et des sociétés et enfin les recettes locatives annuelles doivent être en dessous de 23 000 euros.

Pourquoi défiscaliser en loueur meublé non professionnel ?

Les avantages de cette défiscalisation et quelques pièges à éviter.

Il semble que ce type de défiscalisation procure une meilleure rentabilité par rapport à la location nue (sans meubles) puisque les revenus locatifs sont peu fiscalisés, taxés à seulement 50% en général. Le bail est moins contraignant et sa durée est plus souple. La récupération de la TVA est réglée lors de l’acquisition du bien et le patrimoine immobilier génèrera une plus value s’il y a une revente. Cependant, quelques pièges sont à éviter vu que nombreux sont les contribuables séduits par ce système et qui se laisse berner par les offres alléchantes sur papier mais moins lucratives sur le terrain entrainant ainsi la manque de vigilance et la mauvaise gestion.

Pour conclure, les meublés bénéficient aussi d’un cadre juridique plus souple avec un bail écourté permettant de rompre facilement avec un locataire négligent et souvent la gestion locative est déléguée à un exploitant.